Aller au contenu principal

Work in progress, la construction du nouveau mini 6.5 APRIL Marine continue.

Publié le
02/07/20
  • Bateau Clément Mini 6.50 1010

    Depuis l’annonce de la reconduction du partenariat entre Clément Machetel et APRIL Marine fin janvier, du temps s’est passé et les choses ont avancé. Alors que la France se confinait, nous avons laissé un Clément en plein monitoring de la construction de son nouveau bateau, le #Mini1010. À la mi-juin lorsque nous recueillons les ressentis du skipper, il nous confie comment il a vécu son confinement et le suivi de la construction de son bateau. La vie d’un marin en période de confinement, l’avancement du chantier et les échéances à court terme, on est allé questionner Clément pour savoir où il en était.

Clément et le confinement.

Comme la grande majorité d’entre nous Clément a vécu une mise en confinement avec un mélange d’appréhension, d’anxiété et d’inconnu. Pour autant il s’est appliqué à suivre les recommandations sanitaires et à mettre entre parenthèses ce qui n’était plus jugé d’indispensable. Clément a su trouver du bon et a pu mettre à profit cette situation :

Le manque de liberté était évidemment particulier, mais cette période a permis de se recentrer sur l’essentiel à savoir la famille, et de relativiser sur nos rôles dans la société. Un grand merci et bravo aux vrais héros qui se sont révélés. Le confinement a ouvert une parenthèse vitale à la nature et a soulagé nos écosystèmes. Ce qui m’a marqué c’était l’absence de bruit : entendre les oiseaux, la nature, uniquement… J’ai apprécié, identique au calme et à la proximité qu’on peut retrouver avec la nature lors de navigations en solitaire.

Le Clément habituellement à 100 à l’heure qui manque de temps pour boucler ses journées rythmées entre activité professionnelle, famille et projet voile s’est forgé un état d’esprit positif pendant cette période. Au chômage partiel, le confinement lui a donné l’opportunité de prendre du temps pour avancer sur le chantier du mini, en théorique et à distance évidemment : devis, choix des partenaires techniques, etc. Sage et mesuré, Clément nous a livré sa philosophie raisonnée face l’impossibilité de naviguer pendant cette période :

Pas de navigations. Bien évidemment, on peut faire un parallèle entre le confinement et la navigation en solitaire mais le confinement était imposé, la navigation en solo est un choix, une envie… Naviguer est une passion mais la santé et la préservation des moyens de secours doivent être la priorité. Chaque chose en son temps, je ne me suis pas senti frustré c’était comme ça, il fallait patienter et la patience on l’apprivoise en naviguant.

Clément et le confinement.

Construction Mini 6.50 1010

Le chantier du nouveau #Mini1010, Pogo 3 - bateau de série de l’architecte Guillaume Verdier, n’accuse pas le coût d’un retard trop important : 15 jours au compteur, ce qui, dans cette situation n’est pas grand-chose. Le chantier Structure de Lorient s’est organisé pour mettre ses salariés dans les meilleures conditions de travail et de sécurité pour continuer l’avancement de la construction. Le bateau a été récupéré et transféré au chantier Nauty’Mor à Hennebont où la préparation de la nouvelle décoration créée par Vincent Olivaud a été effectuée. Lors de la première semaine de juillet, l’électronique sera installé ainsi que l’accastillage et les cordages avec le fournisseur Ino-rope, un partenaire technique de Concarneau. Les voiles de Techniques Voiles sont depuis peu chez DécoSail pour la peinture ces dernières.

Le programme écourté de la saison 2020.

Nous ne sommes pas sans savoir que le confinement a été un vrai coup dur pour toutes les associations et tous les événements prévus. Beaucoup de courses ont été annulées ou reportées sur le circuit Mini 6.5, mais aussi dans le monde de la course au large en général. Il a été très compliqué pour l’ensemble des organisateurs de prendre des décisions et de trouver la bonne façon de faire, la sécurité primant sur tout autre choix.
La classe Mini 6.5, en accord avec les clubs organisateurs, a cherché des solutions pour permettre de naviguer cette année et a proposé un calendrier en accord avec la FFV et les autorités. Nous retrouverons au programme :

  • du 1er au 30 août, Les Sables - Les Açores - Les Sables
  • du 8 au 12 septembre, Mini en Mai à La Trinité-sur-Mer
  • du 24 au 27 septembre, Duo Concarneau
  • du 6 au 9 octobre, Calvados Cup
  • du 15 au 17 octobre, Trophée Marie-Agnès Péron à Douarnenez

*Championnat de France de course au large.

Le Clément positif du post confinement ne perd pas de vue la Mini Transat 2021 :

Cela chamboule l’organisation de tout le monde (organisateurs, skippers, etc...), il faut s’adapter... Les places sont chères pour une course, il y a par exemple 80 places et un total de 150 inscrits soit 70 bateaux sur liste d’attente. La classe Mini nous a demandé de faire une liste de vœux pour essayer de répartir les participants sur les courses ouvertes cette année. Pour moi et mon APRIL Marine #1010 j’ai la confirmation de participer à la Mini en Mai (500MN en solo) et au Trophée Marie-Agnès Peron (300MN en solo), pour les autres courses je suis sur liste d’attente.