Aller au contenu principal

Pollution par hydrocarbures : comment prévenir les risques en bateau ?

Publié le
05/04/18
  • Pollution par hydrocarbures : comment prévenir les risques en bateau ?
    La pollution générée par les hydrocarbures peut-être très nocive pour l'homme et pour son environnement. Il existe des solutions pour limiter ce risque de pollution.

À propos des hydrocarbures

Les hydrocarbures regroupent les carburants (essences, gasoil) et lubrifiants (huiles moteurs, graisses).

Ils sont insolubles, généralement moins denses que l'eau, ils se répandent donc en surface en tâches irisées. Souvent invisibles, ils se déposent pourtant sur les côtes et plusieurs semaines sont nécessaires pour les voir disparaître du milieu par volatilisation, dispersion ou dissolution.

Leurs présences résultent :

  • Des gaz d'échappement et des fuites de moteurs mal entretenus.
  • Des opérations d'entretien de moteurs (vidanges, nettoyage des carburateurs...) mal réalisées.
  • Des lessivages des quais, des parkings et zones techniques non aménagées.
  • De la vidange des eaux de fond de cale, souillées par les hydrocarbures.
  • Des avitaillements et des transvasements de carburants.

Quels sont les problèmes occasionnés ?

La stagnation des hydrocarbures en surface perturbe les échanges d'oxygène entre l'air et l'eau et diminue la pénétration de la lumière, ce qui perturbe la photosynthèse. Ils peuvent couvrir des organismes vivants d'une couche grasse qui les asphyxie. Absorbés, même indirectement, ils se concentrent dans les graisses. Ils peuvent provoquer des perturbations génétiques. Ils sont cancérigènes pour l'homme, les mollusques et les poissons.

Les conseils de la campagne Ecogestes Méditerranée

Par des gestes simples, nous pouvons réduire notre consommation en eau de 50% et préserver la qualité de celle-ci :

Logo Écogestes Méditerranée PACA

1. Agir dès l'achat et opter pour un moteur peu polluant

Les moteurs hors-bord GPL sont les moins polluants. Ils sont silencieux, économiques et pratiques. De 6 à 60 CV, ils fonctionnent sur des bouteilles de gaz standard. Les moteurs hybrides sont également une bonne solution.

Classement des moteurs du + polluant au – polluant : 2 temps carburateur – 2 temps injection – 4 temps injection – hybride - électrique.

2. Utiliser des lubrifiants écologiques

Des lubrifiants d'origine végétale et biodégradables ne persistent pas dans le milieu aquatique lors de leur rejet ou leur combustion.

3. Évacuer correctement les eaux de fond de cale

Maintenir propres les eaux de fond de cale grâce aux feuilles absorbantes hydrophobes qui absorbent les hydrocarbures mais pas l'eau. Lorsqu'elles sont saturées, il faut les jeter dans un collecteur à déchets pour produits souillés.

Un kit antipollution spécial plaisanciers (14 feuilles, gants, sac de récupération) coûte environ 20 euros.

La vidange des fonds de cale se fait dans certains ports équipés d'une pompe adaptée.

4. Manier avec précaution l'avitaillement du réservoir d'essence

En l'absence de station d'avitaillement utiliser de préférence une pompe manuelle lors des transferts d'essence pour éviter les renversements.

Si le nable de votre réservoir perd de l'essence lorsque vous faites le plein, l'équiper d'un système anti-débordement.

5. Conduire son bateau à une vitesse raisonnable pour limiter la consommation

Conduire son bateau à une vitesse raisonnable

Piloter responsable et de manière raisonnable pour consommer moins de carburant, c'est le premier écogeste du plaisancier.

6. Soigner son moteur

Aller régulièrement chez un professionnel pour entretenir son moteur (fuites, fumées...).

Préférer un moteur à 4 temps, plus silencieux, plus économique en carburant, plus propre, et à durée de vie plus longue.

Article rédigé en partenariat avec le Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement (CPIE) des Iles de Lérins.

En savoir plus à propos de la campagne Écogestes Méditerranée