Aller au contenu principal

APRIL Marine réitère son partenariat avec Clément Machetel.

Publié le
20/02/20
  • Bateau de Clément Machetel

    En 2020 et 2021, APRIL Marine reste partenaire du skipper Clément Machetel en vue de la Mini Transat 2021. Objectif bateau neuf et podiums pour le skipper APRIL Marine. « En 2020 je veux naviguer et me perfectionner ».

APRIL Marine se réengage.

À peine avait-il débarqué au Marin en Martinique que Clément l’a clamé haut et fort « je veux la refaire ! ». Animés par les mêmes valeurs, APRIL Marine et Clément Machetel se sont à nouveau dit « oui » et continuent l’aventure ensemble. Après déjà quelques années de soutient à Clément, APRIL Marine a décidé de continuer à vivre les aventures de surfs, d’empannages, les bonheurs et les galères du skipper aux 3 vies bien remplies.
En tant que spécialiste de l’assurance et des services plaisance, APRIL Marine accompagne un projet qui engage de l’ambition et du dépassement de soi.

Objectif Mini Transat 2021.

L’objectif du duo sera la Mini-Transat 2021. Personne n’est sans savoir que la prochaine Mini-Transat partira de la ville des Sables d’Olonne ! Une aubaine pour APRIL Marine qui tient son siège social au coeur de la ville. Encore une Mini-Transat ? Oui ! Mais avec des nouveautés et plus d’ambition sportive. Clément nous dit tout sur son futur projet.

Entrevue avec Cément Machetel.

Clément Machetel

En 2020 tu fais quoi ?

Du mini, du mini et encore du mini ! En entrainements, en courses, en convoyages, à la journée, sur des sessions de plusieurs jours, peu importe, je veux naviguer et me perfectionner.

Pourquoi un projet Mini 6.5 ?

« Comme un goût de trop peu, comme l’envie de reprendre un carreau parce qu’on trouve cela « trop bon ». Les minis 6.5 sont de formidables supports, avec un des sensations uniques, la meilleure des formations pour la course au large. Du Mini 6.5 car j’ai envie et besoin de mettre à profit mon expérience de 2019. Ne pas peaufiner mon expérience en Mini 6.5 aurait été du gâchis. L'objectif pour les saisons 2020 – 2021 est d'aller chercher des podiums. La concurrence sera rude c'est évident, mais j’ai besoin de cette étape là pour aller encore plus loin, vers un nouveau rêve, un nouveau défi : la Route du Rhum. »

Une Mini-Transat, encore ?

Il y avait deux questions auxquelles je voulais répondre à l’issue de la Mini - Transat 2019, à savoir : « Est-ce que cela me plaît ? », la réponse a été un oui non discutable, et « est-ce que mon partenaire serait partant pour y retourner ? », un oui aussi à cette question. Alors, nous n’avons pas tergiversé et avons commencé à écrire les deux années à venir.

Un nouveau bateau pour de nouvelles ambitions ?

En 2018 et 2019, j'avais loué le 913 et un skipper s'était déjà engagé pour prendre ma suite. Il a donc fallu réfléchir à un autre bateau. Et qui dit « autre », dit « mieux », enfin c’est ce que j’ai souhaité. L’année dernière j’ai fait en sorte d’optimiser autant que possible le #913, mais n'étant pas propriétaire il y avait des limites. Le circuit mini attire les foules... Et après réflexion j'ai décidé de repartir en Pogo3 (bateau de série) mais neuf ! Le bateau devrait arriver fin mars, suite à quoi suivra un petit chantier permettant de personnifier le Mini 6.5 APRIL Marine à la « sauce » Clément Machetel.

Qui dit nouveau bateau, dit nouveau numéro ?

Oui effectivement, il faut faire la démarche auprès de la Classe Mini pour demander un numéro. Et je suis content de pouvoir annoncer que j'aurais le 1010. C’est un peu de la superstition, mais les numéros de bateau ont une grande importance pour les skippers.

APRIL Marine comme partenaire depuis 4 ans ? Pourquoi ?

C'est une chance et un honneur. Le projet a été porté par APRIL Marine et l'ensemble des salariés depuis quelques années maintenant. J'essaie d'être présent au siège, sur les salons professionnels et de partager au maximum le projet. Alors pourquoi ? Parce que je pense que "l'histoire" fait rêver les gens et que chacune des deux parties y trouvent son compte. Je considère être l'ambassadeur d'APRIL Marine sur l'eau et à terre, je prends cela vraiment à coeur. Il y a une vraie relation avec les salariés et la direction. C'est leur bateau !

Quel est le programme jusqu’en 2021 ?

Dès la réception du bateau, il y aura un chantier de peinture, décoration, électronique, cordages etc., enfin il y aura de quoi faire ! Puis en mai les premières courses du circuit arrivent. Avec l'expérience et les milles accumulés, je vais organiser différemment mon entraînement. Tanguy le Glatin comme coach et moi-même avons fixé 3 axes principaux de travail :

  1. des entraînements "au large" réguliers,
  2. une préparation physique fréquente et sur la durée,
  3. une préparation mentale me permettant de switcher de ma vie pro à ma vie de skipper, sans oublier ma vie perso.

Le baptême du bateau fait partie de tes projets ? C’est important pour toi ?

Il y aura un baptême, c'est un moment sympa et qui amorce la vie du bateau et d’un nouveau projet. Pas de date encore fixée mais je pense que nous ferons cet événement aux Sables qui va devenir un point d’ancrage d’autant plus important que APRIL Marine y tient son siège et que c’est la ville départ de la Mini 2021. Ce départ des Sables d’Olonne résonne comme une chance et une grande fête pour APRIL Marine. L’ensemble des collaborateurs vont pouvoir profiter au maximum grâce à la proximité !

Tu vas baser ton bateau aux Sables d’Olonne ?

Non, je me suis installé à Lorient à titre personnel. Je vais profiter des professionnels, du plan d'eau à 5 minutes de la maison pour faire le maximum de sorties.

As-tu un message à faire passer par le biais de ce nouveau projet Mini ?

Pas de message en particulier, juste un grand merci aux gens qui me suivent et me soutiennent. J’ai bien conscience d'avoir beaucoup de chance.

Suivez les aventures de Clément sur les pages Facebook :

Découvrir Clément

#DonnonsLeMeilleur