Aller au contenu principal

Déchets ménagers en bateau, connaissez-vous la règle des « R »

Publié le
01/03/18
  • Déchets ménagers en bateau, connaissez-vous la règle des « R »
    Les déchets entrainent une pollution visuelle, ils sont néfastes pour la faune et la flore et peuvent provoquer des dégâts sur les bateaux.

Quelques exemples parlants :

Un sac plastique est utilisé 1 fois et il met plusieurs siècles (100 à 1 000 ans) à se dégrader s'il est rejeté directement dans la nature. Ce temps de dégradation est encore plus important au fond des océans (à l'abri de l'air et de la lumière). Ces sacs plastiques peuvent être ingérés par les animaux marins (dauphins, tortues) qui les prennent pour des méduses, ils peuvent se déposer sur des végétaux et limiter la photosynthèse ou encore bloquer les hélices des moteurs.

Un mégot de cigarette met aussi plusieurs années (1 à 5 ans) à se désagréger. C'est un des déchets les plus difficile à traiter, notamment sur les plages, il ne peut être ramassé par les machines, car il passe à travers les mailles des filets. Et, dans les stations d'épuration, il finit par bloquer les pompes. En mer, il peut également être ingéré par des animaux.

Les conseils de la campagne Écogestes Méditerranée

Logo Écogestes Méditerranée PACA
  • Ne jeter aucun déchet en mer ou sur terre (la majorité des déchets que l'on retrouve en mer sont rapportés de la terre par le vent ou la pluie).
  • Essayer au maximum d'utiliser les points de collecte sélective, que l'on trouve maintenant dans (ou à l'entrée de) la majorité des ports de PACA, afin d'économiser nos ressources naturelles.

Être attentif à l'élimination de nos déchets (poubelle et/ou tri) ne résout qu'une partie du problème.

La première démarche est à l'achat (réduction à la source) :

  • Privilégier les produits les moins emballés (privilégier les formats « familiaux », éviter les portions individuelles).
  • Choisir les emballages les mieux recyclables (privilégier le verre ou l'aluminium qui se recyclent à l'infini à la bouteille plastique qui n'est recyclée qu'une fois pour faire un nouvel objet ou encore aux autres emballages plastiques qui ne se recyclent pas du tout).
  • Réutiliser (et réparer) au maximum les objets avant de les jeter (avoir une gourde, par exemple, permet de ne pas acheter de bouteilles en plastique).
  • Éviter ce qui est à usage unique (gobelets plastiques, assiettes en carton ou serviettes en papier) et, encore une fois, privilégier ce qui est réutilisable (gobelet en alu, vraies assiettes ou serviettes en tissu lavable).
Écogestes Méditerranée - Fonds marins

Il existe un moyen facile de mémoriser ces nombreux messages que la campagne Écogestes souhaite véhiculer. La démarche des « 3R » (voire « 4R ») permet de réduire notre quantité de déchets qui traînent et/ou qui sont à éliminer.

Il s'agit de penser, dans l'ordre, aux gestes suivants :

  • Réduction à la source,
  • Réutiliser,
  • (Réparer),
  • Recycler.

C'est une démarche qui est évidemment importante sur le bateau et à laquelle Écogestes Méditerranée invite à réfléchir également à la maison.

En ce qui concerne les déchets au port, il est important de bien utiliser les containers à déchets présent sur les ports surtout pour les déchets toxiques telles que les batteries et les huiles. L'état et les consignes de tri des « points propres » sont à bien respecter pour le bien-être de tous.

Article rédigé en partenariat avec le Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement (CPIE) des Iles de Lérins.

En savoir plus à propos de la campagne Écogestes Méditerranée