Aller au contenu principal

Préparer son bateau pour la saison de navigations en 6 étapes.

Publié le
04/03/20
  • Voilier qui navigue

    Les beaux jours sont là et le temps de mettre son bateau à l’eau aussi. Le nettoyer, le contrôler, l’équiper… APRIL Marine vous dit tout ce qu’il faut savoir pour se préparer au mieux à la saison de navigations.

Etape 1

Bien nettoyer votre bateau

Un nettoyage intensif de l’intérieur de votre bateau permet de le faire briller et lui donner une seconde jeunesse mais aussi de vérifier l’état de celui-ci : l’état du gel-coat, identifier du délaminage, des fuites d’huile, des pièces manquantes, cassées, etc.
Pour votre session nettoyage, pensez à utiliser des produits spécifiques qui protégeront votre bateau et l’environnement.

Etape 2

Contrôler les installations de gaz

Les bateaux sont équipés de nombreux combustibles volatils et de batteries/démarreurs/moteurs qui le rende vulnérable. C’est pourquoi le contrôle annuel de l’installation gaz est essentiel pour éviter toute catastrophe. Voici quelques astuces :

  • remplacer les joints gaz en entrée et sortie de robinet pour éviter toute fuite,
  • vérifier le fonctionnement des thermocouples* de tous vos appareils,
  • contrôler l’étanchéité du circuit et des raccords, vous pouvez acquérir un contrôleur gaz pour cela.
Etape 3

Vérifier l’état des équipements de sécurité

La sécurité sur un bateau est essentielle. Avant de sortir en mer, il vous faut les équipements de sécurité nécessaires. Tout dépend du type de bateau et de la zone de navigation bien entendu mais on recommande de vérifier l’état de vos fusées de détresse, vos extincteurs, votre trousse de soins, avertisseur sonore, dispositif d’assèchement manuel, gilets de sauvetage et votre radeau de survie. Vous trouverez ici la liste du matériel obligatoire à bord lors d’une location de bateau entre particuliers.

Pour prendre la mer, il est obligatoire de disposer d’un matériel de sécurité complet et en parfait état.

Etape 4

Le moteur et les pièces mécaniques

Après un long hiver, le moteur doit être contrôlé par un spécialiste qui pourra vous offrir des opérations de maintenance comme la vidange d’huile, le remplacement de bougies et de filtres. Il est aussi impératif de vérifier le système de transmission ainsi que l’hélice. N’oubliez pas de contrôler le thermostat, vérifiez l’absence de bactéries dans votre réservoir de gasoil (boues) et respectez les échéances d’entretien par le fabricant du moteur (distribution, joints d’embase, soufflets, coudes & collecteurs, etc).

Une fois tous ces éléments vérifiés, il est conseillé de :

  • faire fonctionner le moteur à l’eau douce, éventuellement additivée de « Stop Sel »,
  • graisser les pièces en mouvement et la direction.

Par ailleurs, si vos batteries n’ont pas été protégées et mises à l’abri lors de l’hivernage, assurez-vous du maintien de leur charge. Pour cela rien de plus simple : mettez en charge vos batteries, branchez des appareils électriques et constatez au bout d’une heure ou deux si le niveau de charge a baissé trop fortement ou non.

N’hésitez pas à faire tester vos batteries par un professionnel. Pour un bateau moteur, vous pouvez monter une deuxième batterie si vous n’êtes pas équipé : c’est un élément de sécurité indéniable.

Et tant que vous y êtes, un petit coup d’œil au sondeur, compteurs ou encore GPS ne fera pas de mal !

Etape 5

Le carénage, étape indispensable

Le carénage de votre bateau consiste à redonner toutes les qualités nautiques à la coque de celui-ci. Cette étape est essentielle parce que des impuretés telles que coquillages, algues peuvent endommager votre bateau et réduire sa performance.

Le carénage se fait en trois étapes : nettoyage de la coque, carénage antifouling et peinture.

On conseille de faire cela une fois par an, les avantages sont convaincants :

  • amélioration la vitesse,
  • réduction de la corrosion de votre bateau,
  • prolongation de la durée de vie.
Etape 6

Vérifier l’accastillage et gréer son bateau

Les précipitations combinées au froid de l’hiver auront peut-être eu raison de l’accastillage de votre bateau, qui peut présenter des soucis d’étanchéité. Il vous faut donc inspecter minutieusement les balcons, les chandeliers, les manilles, les taquets, les winchs ainsi que le système de direction (safran, barre à roue, barre franche). Il est important que l’eau ne se soit infiltrée nulle part et que le matériel ne soit pas rouillé.

En cas de prise d’eau sur le pont, retirez l’accastillage, nettoyez, dégraissez, puis remontez-le avec du mastic-joint « Sika Marine » adapté.
Une fois cette étape effectuée vous pouvez appréhender le gréage de votre bateau avec plus de sérénité.
Faites attention à ce que le bateau soit bien face au vent. Remontez la grand-voile, le génois, le spi, le tourmentin et la trinquette, puis vérifiez les lattes et leurs fourreaux.
Contrôlez l’état du point d’écoute et d’amure et inspectez également la ralingue de la grand-voile.

Un petit essai du bateau pendant 1 heure ou 2 à proximité du port, et voilà comment préparer son bateau pour la saison ! Vous voilà fin prêt à prendre le large. Bon vent !

(*) thermocouples : Les thermocouples sont des capteurs de température polyvalents.