Aller au contenu principal

Traitement des eaux noires en bateau, quelles obligations ?

Publié le
05/04/18
  • Traitement des eaux noires en bateau, quelles obligations ?
    La loi sur l'eau du 30 décembre 2006, impose à tous les bateaux construits depuis le 1er janvier 2008 une installation de collecte ou de traitement des eaux noires.

À propos des eaux noires

À bord d'un bateau, on parle d'eaux noires pour les eaux usées des toilettes. Cette thématique ne concerne donc que les bateaux habitables. Ces eaux contiennent parfois des additifs chimiques pour décomposer et désodoriser (dans ce cas, on se rapproche de la thématique des eaux grises).

La problématique des eaux noires réside essentiellement dans le risque de contamination bactériologique (staphylocoques, salmonelles...) qui se pose pour les baigneurs et peut entrainer de graves conséquences pour la santé. Ce risque est fort lorsqu'une zone concentre de nombreux bateaux au mouillage et des baigneurs à proximité. Il est là encore accentué dans une zone de mouillage protégée où l'eau se renouvelle peu.

De plus en plus de zone de mouillage sont dites « propres », c'est à dire accessibles uniquement aux bateaux équipés de systèmes de collecte ou de traitement des eaux noires.

La majorité des bateaux qui naviguent en PACA sont équipés de WC marins (rejets directs en mer, après broyage), mais une proportion de plus en plus grande possède une cuve de stockage des eaux noires. Très rares sont les bateaux équipés de WC chimiques (type camping-car).

Ces proportions vont évoluer du fait de la loi sur l'eau du 30 décembre 2006, qui impose à tous les bateaux construits depuis le 1er janvier 2008 une installation de collecte ou de traitement des eaux noires.

Les constructeurs développent de nombreux systèmes pour répondre à ces obligations :

  • Les cuves à eaux noires (certains petits modèles peu onéreux sont adaptables sur les WC marins existants) qui permettent de stocker avant pompage au port ou rejet au large. (Attention aux cuves qui peuvent parfois larguer plusieurs centaines de litres d'eaux noires. Vidées près des côtes, elles sont bien plus dangereuses qu'un WC marin).
  • Les WC chimiques (réservoir amovible à vider à terre, type camping-car).
  • Les WC secs (un sac plastique à jeter à la poubelle, zéro rejet en mer).
  • Les stations électriques de traitement de l'eau noire (bactéricide). Système très peu développé.

Les conseils de la campagne Ecogestes Méditerranée

Logo Écogestes Méditerranée PACA
  • S'éloigner des côtes (pour les WC marins) ou utiliser les sanitaires du port.
  • Équiper son embarcation d'un système de collecte ou de traitement (certains sont simples et demandent peu d'investissement). Pour les cuves à eaux noires / grises, de plus en plus de ports sont équipés de systèmes d'aspiration.
  • Attention à bien utiliser les cuves. Éviter les additifs chimiques et ne pas rejeter près des côtes, surtout par vent de mer.

Article rédigé en partenariat avec le Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement (CPIE) des Iles de Lérins.

En savoir plus à propos de la campagne Écogestes Méditerranée