Aller au contenu principal

Protégez votre bateau toute l’année avec l’assurance plaisance !

Publié le
17/01/19
  • Bateau au port couvert par une bâche

    Les plaisanciers naviguent plus souvent de mai à septembre et font fréquemment l'erreur d'imaginer que le bateau peut être assuré uniquement aux beaux jours, quand ils vont s'en servir. La saison de la plaisance est assez courte mais il est important de se couvrir toute l'année et tout particulièrement hors saison.

L'importance de l'assurance bateau hors saison

Il faut savoir que 30 % des dommages surviennent en dehors de la saison, lorsque le bateau est à quai ou entreposé à sec. La baisse de fréquentation des ports et les bateaux mis sur remorques sont propices aux vols. Par ailleurs, le froid et les tempêtes - de plus en plus nombreuses, comme on l'a vu en Corse ou en Italie fin 2018 - peuvent provoquer de gros dégâts. Sans assurance, les plaisanciers doivent alors intégralement financer les réparations, voire le remplacement de leur bateau. Les montants sont, la plupart du temps, très élevés avec un coût moyen de sinistre de 4 200 € !

Ainsi, certains clients déplorent le fait de payer une prime d'assurance pour un bien qu'ils n'utilisent pas pendant plusieurs mois, sans avoir conscience des risques encourus. L'assurance est aussi indispensable en hiver.

En savoir plus sur l'obligation en termes d'assurance plaisance.

La protection de votre bateau en cas d'intempérie

Il est essentiel de ranger le maximum de matériel afin que le vent ne l'emporte pas ou ne le rende pas dangereux pour autrui. Rangez également les éléments qui augmentent la prise au vent comme les voiles. Fermez les vannes des passe-coques et vérifiez l'étanchéité des panneaux de pont.

Quel que soit la méthode de stockage utilisée, il est important de protéger votre embarcation avec un taud ou une bâche. Voici quelques conseils pour sécuriser votre bateau selon la méthode utilisée.

Stationnement au port

Si votre bateau est en stationnement au port, placez des pare-battages pour amortir les chocs, doublez les amarres si cela est possible et vérifiez la distance entre votre bateau et ceux des voisins. Un bateau à la dérive peut faire des dégâts.

Stationnement au mouillage

Si votre bateau est stationné sur ancre, il est conseillé de doubler le mouillage sur l'avant, et de laisser le maximum de longueur de chaîne sans mouillage à l'arrière pour permettre au bateau de changer de direction sous l'effet du vent ou de la marée.

Si votre bateau est au mouillage sur un corps-mort, amarrez-vous sous la bouée pour améliorer la résistance.

Stockage à sec

Il existe plusieurs solutions pour stocker votre bateau au sec, notamment l'hiver.

Les ports à sec permettent d'installer le bateau sur bers généralement dans un parking fermé et sécurisé. En prévision de forts coups de vent, si le lieu est exposé, il est conseillé de démâter les voiliers et de renforcer la position du bateau avec des ancrages au sol.

Vous pouvez aussi choisir l'option du garage ou du hangar, que ce soit le vôtre ou une location. Le stockage couvert étant bien entendu la solution la plus propice pour ne pas subir les conditions météorologiques défavorables.

Découvrez tous nos conseils pour l'hivernage de votre bateau.

Les numéros utiles en cas d'urgence

  • Le 196 depuis un téléphone si vous êtes près des côtes ou sur le littoral. C'est le numéro national d'urgence en mer. Il vous permet de joindre directement et gratuitement un centre de sauvetage en mer 24h/24, 7j/7,
  • Le canal 16 de votre radio VHF,
  • Le 112 est le numéro d'appel d'urgence européen. Si vous êtes au large, utilisez votre téléphone satellite.

Vous avez besoin d'assistance ?

APRIL Marine Assistance est à vos côtés 24h/24, 7j/7 par téléphone :

  • au 02 49 98 85 18,
  • au 00 332 49 98 85 18 depuis l'étranger.

Des garanties APRIL Marine sécurisantes

APRIL Marine se différencie de ses concurrents grâce à des garanties innovantes et des services uniques. Par exemple, la plupart des contrats incluent une assistance standard. Quand le bateau tombe en panne d'essence en mer, le plaisancier organise lui-même l'assistance et est ramené à quai par la SNSM. Il est ensuite pris en charge par son assureur pour un éventuel rapatriement vers son domicile, mais il n'y a aucune certitude que le bateau, lui, soit remorqué par les sauveteurs ! Et il faut faire face au stress qui, en mer, est toujours décuplé par rapport à une panne à terre.

Dans le même cas de figure, avec l'assistance en mer que propose APRIL Marine, le client appelle simplement et un dépanneur va jusqu'à lui, en mer, pour le ravitailler en essence et lui permettre de poursuivre sa virée au large. APRIL Marine facilite ainsi la vie des plaisanciers.

En savoir plus >